Nos voyages et notre façon de voyager.

Liste de nos voyages/City trip réalisés ensemble:

  • Belgique, Bruxelles; février 2013
  • Belgique, Brugges et mer; avril 2013
  • Espagne, Valence; mai 2013 – Photos Ici
  • France (Baratier, Pallavas, Vaison la romaine, Beume de venise, Bédouin, Beaune, Strasbourg); Août 2013 – Photos Ici
  • Canada (Québec); decembre 2013 –Photos Ici
  • Canada/ USA  2014 PVT/WHVPhotos CANADA , Photos NY 
  •  Allemagne, Brême; février 2015
  •  Pays-Bas, Maasticht; février 2015
  • France, Sud : Grau du Roi, Goudargues, Côte d’azur – Photos du SUD , Photos Côte d’Azur.
  • Australie 2015-2016 PVT/WHVPhotos Ici   + Photos page FB ici
  • Nouvelle Calédonie : Road trip grande terre, Iles des pins, Ouvéa, maré, Lifou ; décembre, Janvier 2016-2017 : Photos ici
  • Nouvelle Zélande PVT/WHV  2016-2017 :

  • Itinéraire de nos grands voyages :

    1-canada
    CANADA/USA 2013-2014
    2-australie
    AUSTRALIE 2015-2016
    3-nc
    NOUVELLE-CALEDONIE 2016-2017

    Liste de nos expériences réalisées ensemble:

  • PVT/ WHV : Permis vacances travail / working holidays visa.

    CANADA 2013-2014
    Australie 2015-2016

  • HELPX – Volontariat (4h) contre hébergement et nourriture.
    -Perth, Western australia, Australie 2015. Petite ferme organique familiale. Travail dans le jardin.
    -Kuranda, Queensland, Australie 2016. Aide dans un B&B.
    -Brisbane, Queensland, Australie 2016. Aide dans une maison.
  • Travail de saisonnier.
    -Sud de la France : cuisine et service.
    -Sud de la France : Vendanges


    wanderlust

    Nos façons favorites pour voyager:

Road trip. & slow travel

Road trip :
On est libre. On ne dépend pas des autres, des transports en commun, des horaires, …

On va où on veut, quand on veut et le temps qu’on veut. 

Au début, je pensais que voyager en mode « Backpacker » se résumait : tout faire à pieds, ou en  stop, aller là où le vent nous mène … je pensais que c’était ça la liberté.
Je me suis trompée. Avoir son propre moyen de locomotion et décider de TOUT, c’est ça, la liberté.

Slow travel:
Prendre le temps de voyager, de découvrir, de rencontrer, …

Parce que faire 16 pays en deux mois.. C’est faire le touriste, prendre des vacances.

 C’est vrai… maintenant on dirait que le voyage devient une course aux « j’aime » et qu’on attribue une médaille à celui qui aura fait le plus de pays/villes en X mois.
Evidemment c’est impossible de faire toute une ville ou tout un pays en quelque jours ou semaines…
Mais c’est tellement mieux de se laisser guider par ses envies, écouter les bons plans des locaux, découvrir au jour le jour et ne pas se tenir à un plan ou dépendre d’un livre.
Prendre le temps de d’écouter, échanger, rencontrer, visiter, … et se laisser surprendre.D’ailleurs depuis bientôt 3 ans on ne prend que des « One way » , on voyage à durée indéterminée.

« Le voyageur voit ce qu’il voit, le touriste voit ce qu’il est venu voir« .
G. Keith C

 Article de Mr.Mondialisation -> Voyager différemment, tourisme alternatif

 

« PAS de plan. On fait les sacs, on part et tout se décide au jour le jour …
C’est ça la liberté, c’est ça le bonheur ».

Extrait de mon article sur « notre philosophie » -> Article ici

 On voyage avec tout ce qu’on a.

Parfois notre sac à dos, parfois notre voiture et nos valise, parfois en Van …
Notre maison se résume à une seule chose. On est mobile. Rien ne nous retient.

Evidemment ce mode de vie impose des sacrifices comme :
Le confort. 

En effet, nous devons nous débrouiller pour des besoins vitaux comme manger, se laver, dormir (si on est sac à dos).
En van : finit les douches chaudes. Bonjour le bassin ou la douche solaire… ou la douche froide publique.

Ce qu’on aime ?

L’excitation des départs, la folie d’arriver et de découvrir notre nouvelle place, aller vers inconnu, découvrir de nouveaux horizons, parcourir de longues distances, vivre hors de sa zone de confort, connaître des difficultés et les surmonter ensemble, travailler et mettre de côté, tout dépenser sans regarder, … Telle est notre vie depuis un an et demi.. Et pour quelques années encore.

Comme Denis me l’a si bien dit un jour: nous faisons partie des gens qui travaillent pour voyager, et non ceux qui voyagent pour travailler.
On aime être des voyageurs, et non des touristes.
Prendre le temps,faire des rencontres, vire comme les locaux, suivre nos envies et non un plan.

Nos amis sont là, à être diplômés, se fiancer-marier, fonder une famille, …. Puis nous on est là, à se demander :Quelle sera notre prochaine aventure ?

On a tout et rien en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. On cherche un Job, on travaille, on dépense, on voyage , on VIT… On est heureux.
On a des projets et des rêves, et on fait tout pour les concrétiser … Telle est notre vie pour l’instant. 

 Voyager à deux :

Bien entendu, il y a des avantages comme des inconvénients.

C’est vrai, être deux dans un voyage implique des concessions. On ne prend pas seul une décision. On n’est pas aussi libre qu’en voyage en solo. On est plus « fermé » car quand on arrive quelque part, si on ne rencontre personne ce n’est pas grave on est toujours deux. Cependant, les avantages l’emportent. Personnellement, j’ai été ravie de partager mes voyages-expériences avec quelqu’un. Que ce soit mon copain, une amie, un groupe d’amis, ma famille…

 

D’une part au moment présent.  Vivre des moments de partage inoubliable. C’est rassurant de savoir que quelqu’un d’autre ressent les même sentiments que nous. Quand on est loin de tout et qu’on à un petit coup de blues, on a quelqu’un pour nous réconforter. On apprend à se (re)découvrir.

D’autre part, au retour…
Ce moment ou tu revois tout le monde, tu racontes tes aventures. Parfois tu ne trouve pas les mots pour expliquer ce que tu as vu, vécu mais tu sais qu’il y a cette personne qui à tout vécu comme toi. Après cette période du retour, tu te retrouve seule. Tu te demande ce que tu vas faire maintenant ? Tu regardes les photos et tu deviens nostalgique… Mais en fait, tu n’es pas tout seul, il y a cette autre personne pour te comprendre.

Partir à deux, en couple c’est une sorte de challenge. Ça passe ou ça casse.

Au final, on pourrait passer des heures à débattre des heures à ce sujet, chacun à son avis là dessus, le mien étant qu’un voyage à deux, c’est mieux.
Que ce soit, en couple ou entre amis ou en famille. Un moment de bonheur est plus vrai si il est partagé.
Je ne vais pas m’éterniser sur le sujet, d’autres couples ont déjà fait des article sur « Voyager en couple ». Voici un exemple qui m’a fait beaucoup sourire, par shoesyourpath

En voyage : tout est intense… les moments difficile le sont encore plus et les moments de bonheur sont amplifiés. 

  • Petite  sur « la dépression post voyage »  : LIEN VIDEO FB ICI .

    On a choisit la 6e solution, et vous?

Cette carte est à colorier au fur et à mesure de nos voyages, on y rajouté aussi des photos avec des punaises. Le but est qu’elle soit remplie avec pleins de souvenirs de nous et de nos voyages ! On the road agaiiiin …. 

 

Publicités