A propos de Lio

 

Lio – 22 ans – Belge.

« Live, travel, adventure, bless and don’t be sorry ». J.Kerouac

Vous me trouvez également sur les réseaux sociaux comme : 

A propos de  » moi », ma famille : 

Moi entre guillemet car je n’aime pas ce terme, ça donne vite l’impression d’être madame « moi je ». Mais c’est le seul article où j’utiliserais la première personne 5 fois dans une phrase, comme vous le verrez aussi, il y aura très peu de photos de moi. Je privilégie les paysages, les autres, la nourriture, les animaux, …. à ma tête devant une statue ou monuments célèbre (même si j’adore faire des bêtes photos de touristes)

De plus, je ne voyage pas seule. La première personne du pluriel sera donc utilisée dans mes articles, plus d’informations sur:

Je suis issue d’une grande famille.

  • Du côté maternelle : 6 enfants -12 petits enfants et 5 arrières petits enfants.
  • Du côté paternel: 3 enfants – 7 petits enfants et 8 arrières petits enfants.
  • Concernant ma famille proche :

Ma mère; Christiane ou Cricri pour les intimes :

Comme dirait Chavan un ami de mon père « La femme de Naveau elle ira au paradis ». Car c’est une femme forte, brave, douce, toujours prête à rendre service et toujours souriante.
Elle a connu des hauts et des bas mais s’en est toujours sortie, la tête haute.
Elle aime être avec ses copines, surtout le jeudi : depuis plus de 30 ans elle se réunissent le jeudi soir (une fois chez chacune d’elles) pour prendre l’apéro-manger un bout et papoter.

* Concernant son job :
Elle a commencé à tenir un magasin de vêtements avec sa meilleur amie (Ma Nono) et ensuite s’est tournée vers son domaine : le social. Maintenant elle travaille dans un maison pour les femmes victimes de violence (directrice adjointe).

Mon père; Charles ou Charly pour les intimes :
Un éternel jeune homme. Malgré les années qui défilent il reste fidèle à lui même : rigolo, sorteur, passionné.
Il a été pilote de Rallye et champion de Belgique.
Comme ma mère, il n’a pas toujours eu une vie toute rose mais il est toujours retombé sur ses pattes.
Il aime aussi être avec ses copains. Le jeudi soir lui, c’est sortie en ville avec sa bande « les tontons » qu’ils s’appellent.

* Concernant son job:
Il a commencé comme « commercial » pour un garage, ensuite à ouvert son propre garage dédié aux ancienne voiture de collections. Il rénove, s’occupe, s’amuse … et dépanne de temps en temps. En Afrique, puis en Belgique (Soumagne puis Fléron) En 2008 (?) le toit s’est effondré avec le poids de la neige. Il a décidé de se tourner vers autre chose. Il s’est associé et propose ses services à  des maison de ventes comme : Pierre Bergé (Bruxelles) , Artcurial (Paris) .
Après quelques années, il s’associe avec Stanislas Machoir (Toulouse) et est toujours avec actuellement.
Ils est expert Bénélux (+France), organise des événements un peu partout: Toulouse, Nice, …

*Petite parenthèse, article – lettre pour les parents de voyageurs.
Lettre au parents d un voyageur

Ma soeur; Jade ou Jaja, Jadouille, Jacouille pour les intimes :
Elle a deux ans de moins que moi. nous sommes  fort différentes mais on s’entend quand même bien. Je tiens fort à elle.
Si je devais l’a décrire en quelques mots : brillante, persévérante, fidèle, droite.
* Concernant son job:
Elle ne travaille pas encore, elle étudie à l’université de Liège (HEC) = études de commerce.

Même si je ne vit plus sous le même toit qu’eux depuis quelques années, ils comptent beaucoup pour moi et me manquent quand je suis à l’étranger.
Je donne des nouvelles régulièrement et avec la technologie de maintenant ce n’est pas difficile de rester proche quand on est loin.

C’est mon point de chute quand je rentre en Belgique et je suis chanceuse de les avoir, qu’ils me comprennent et acceptent mon « mode de vie ». 

« Je pense que lorsqu’on à une famille qui nous aime et des amis qui nous soutiennent. De quoi boire et manger. Une bonne santé, tous nos membres du corps qui fonctionnent et que l’on fait ce qu’on aime. On est plus riche qu’on ne le croit »

Mon Amour: Denis ou mon travelmate.
Retrouvez notre philosophie ici dans cet article .

AUCUNE aventures ne serait pareil sans lui.
Malgré notre différence d’âge, nos caractères opposés : un maniaque et une bordélique, nos vie différentes, …. on arrive à trouver un équilibre et construire une belle histoire ensemble.

VIVRE une aventure à deux,  en couple, minimise les moments de peine et amplifie les moments de joie.

Pour en revenir à « moi » :

Je suis née en chine en 1994.
J’ai été élevée en Belgique, dans un village à la campagne, à 20 min (10km) de Liège qui s’appelle : Magnée. Un village où tout le monde se connait. Avec comme commerce une café/bar et une petite boulangerie.
(Article sur ma ville et mon village, à venir (un jour!!))

Article coup de coeur : Je ne serais jamais une femme dans la norme !

J’ai vécu:

  •  Au Canada en 2014 lors de mon PVT/ WHV
    En appartement, en break, en staff accommodation.
  • En France en 2015 pour ma saison d’été (Avril-Octobre).
    En studio, en bungalow, en tente.
  • En Australie en 2015 et actuellement. Lors de mon PVT/WHV
    En Van, en staff accomodation (bungalow),


Parcours « scolaire » : le point qui intéresse les parents – curieux – autres

J’ai étudié au collège Saint-Louis de Liège, diplômée en juin 2012.

Ensuite j’ai entrepris des études en Sciences-humaines et Sociales à l’université de Liège en septembre 2012 et les ai interrompues en mars. N’ayant pas d’idées de ce que je voulais faire par la suite, aimant voyager, j’ai recommencé aux Rivageois des études en tourisme en septembre 2013. Ne vivant pas bien la relation à distance avec mon copain qui se trouvait en PVT au Canada, j’ai décidé de faire les démarches pour le rejoindre. J’y suis allée 3 semaines en décembre 2013 (Article ICI) en vacances et définitivement en janvier2014 (Article ICI).

Une fois rentrée en Belgique j’ai décidé de reprendre là où je m’étais arrêtée mais j’ai réalisé que ni les cours, ni les débouchés ne m’intéressaient. Avec des études comme ça, c’est moi qui allait me retrouver à faire voyager les autres, et être à leur service. Je voulais un métier qui me donnerait les moyens de voyager et dans lequel je voyage tout simplement. Je me suis donc désinscrite en décembre 2014.Par la suite, j’ai trouvé quelques jobs par ci par là pour participer financièrement aux charges et mettre de côté. En mars l’idée de partir en PVT en Australie nous trotte toujours en tête mais on ne sait pas mettre de côté en Belgique, alors on décide de partir pour se trouver du travail à l’étranger (Article ICI).

Aujourd’hui en 2016, nous sommes en Australie. 

Nos projets -> futur proche.
Si on obtient le second visa : 2 ans Australie, 3 mois NZ, X mois en Asie, peut-être une saison en corse et revenir sur le sud de la France pour les études/formations.
Si on n’obtient pas le second visa : 1 an en Australie, 1 an en NZ, X mois en Asie, peut-être une saison en Corse et retour sur le sud de la France.
Avec tous les deux bien sûre, un crochet par notre pays : LA BELGIQUE.

Nos projets -> futur lointain.
Arrêter de travailler pour les autres.
Ouvrir notre propre gîtes/chambres d’hôtes dans une région et un pays qu’on aime.
Continuer de voyager avec notre famille. 

Donc NON je n’ai pas de diplôme particulier, mis à part celui qu’on à quand on sort de secondaire, en plus j’ai le général donc il ne me permet pas de travailler dans un domaine précis, il me permet juste d’accéder aux écoles supérieurs.
NON je ne me sens pas « moins bien » que les autres, plus bêtes, moins cultivée ou autre.
Je n’ai pas peur de l’avenir incertain dans lequel je suis condamnée à vivre si je ne me bouge pas.
Beaucoup commencent des études « pour faire plaisir » , par « dépit », … et même diplômés ne savent pas quoi faire, ne sont pas engagés, …
OUI j’ai le projet d’en reprendre un jour
J’ai même une idée précise de Quoi Quand Où. Si ça peut en rassurer certains !

C’est juste que je ne fais pas les choses dans l’ordre, que je préfère voyager avant qu’il ne soit trop tard, que des obligations me retiennent. Je préfère profiter, m’amuser, vivre des expériences, m’enrichir personnellement , … mais ça peut de gens sont capable de le comprendre tout à fait.
OUI j’aurais le courage d’en reprendre, car maintenant je sais ce que je veux.

Avec mes expériences professionnelles au cours de mes voyages, des rencontres, … j’ai réalisé qu’on fait partie d’une génération qui à la chance de décider de son avenir.
Choisir son domaine d’études, ce n’est pas parce que ton père est boulanger que tu le seras plus tard. Choisir son futur conjoint, …Toutes les cartes sont dans nos mains.  Et c’est une chance.

Je sais que actuellement sans diplôme on n’est pas sur d’assurer son avenir. Je sais aussi qu’avec mes voyages et mes expériences de travail je veux étudier et me trouver un domaine dans lequel je me sens bien. J’ai besoin de m’épanouir chaque jour et d’aimer ce que je fais. Même si je connais des gens sans diplôme qui s’en sortent très bien dans la vie je sais que maintenant ce n’est plus possible. Comme dit plus haut, j’ai besoin de confort dans ma vie.

Petit article clin d’œil : Voyager au lieu d’étudier

A part les voyages :

*J’aime : 

  •  La musique: Bon Dylan, Eddie vedder, Xavier rudd, noir désir, Ben Harper, white Buffalo,…
  •  Les films: into the wild, carnet de voyage, les affranchis, Léon, blow, American gangster,Messrine, Iam Sam, Wild, …

* J’ai pratiqué / fais, …:

  • De la gymnastique acrobatique, de la gymnastique rythmique, de la natation et de l’escalade de mes 4 à 15 ans.
  • Du théâtre.
  • Du scoutisme. De mes 6 à 20 ans.
    J’y ai rencontrés la plupart de mes meilleurs amis et mes camps resteront un de mes meilleurs souvenirs.

Vidéos coup de coeur : 

Pour terminer, petite citation:

Il arrive un jour, un jour où t’es debout quelque part, ou tu te rends compte que tu ne veux être personne de ton entourage. Tu ne veux même pas être toi-même, tout ce que tu veux c’est partir en courant et sortir à fond la caisse de l’endroit où tu te trouves… »